Avis de décès : Frère Wilfrid Breton (Simon), fms 1924-2021

Le frère Provincial de la Province du Canada et la communauté de la Résidence du Mont Champagnat à Château-Richer ont le regret de vous informer du décès de Frère WILFRID BRETON (Simon) survenu à l’hôpital Saint-François-d’Assise de Québec, le samedi 19 juin 2021 à l’âge de 96 ans et 11 mois, dans sa 78e année de vie religieuse

À quelques jours du solstice d’été et de son 97e anniversaire de naissance, le frère Wilfrid Breton nous a quittés pour l’au-delà. Pourtant, il y a moins d’un mois, malgré quelques limites au plan de sa santé, il demeurait actif et même fidèle à lire ses courriels!
Wilfrid est né le 23 juin 1924 à Sainte-Hénédine de Dorchester devenu plus tard Beauce-Nord. Issu du milieu rural et comme l’aîné de la seconde famille de son père Joseph, il a appris très jeune à rendre service et à partager.
Sa formation chez les Frères Maristes se résume ainsi : 1939 : Juvénat de Lévis, de 1941 à 1943 : Postulat et Noviciat à Saint-Hyacinthe suivi d’une année de Scolasticat à Iberville. 1944-1955 : Enseignement au Québec dans différents milieux.
C’est le 15 novembre 1955 que Wilfrid partit pour l’Afrique. Une mission qui s’étalera sur 47 années. Ce nouveau milieu de vie, vécu principalement au Malawi, devint rapidement son chez-soi. Il y accomplira de multiples missions comme enseignant, Headmaster, Principal de l’école normale de Lilongwe, supérieur de communautés, Supérieur du District pendant neuf ans et responsable de la formation des jeunes frères dont six années comme Maître des Novices à Kutama (Zimbabwe).
De retour au Canada en 2002, on le réclame aussitôt comme Responsable de l’infirmerie de Château-Richer et enfin une retraite encore active et bien méritée se présentera en 2010. Après un tel parcours, il aurait toutes les raisons d’être fatigué et parfois impatient, pourtant Wilfrid est et demeure un homme posé et serein, réservé et rayonnant. Il inspire confiance et sait s’intéresser à tous les projets nouveaux de la Province au cours des 20 dernières années. On reconnait volontiers chez lui beaucoup de délicatesse et d’attention bienveillante envers les confrères et les membres de sa belle et grande famille qu’il affectionne particulièrement.
Pour les membres de sa communauté, Wilfrid a été un « compagnon merveilleux »! Il a été la mémoire vivante de l’histoire de la mission du Malawi dont il a su nous partager de belles pages dans ses « Récits ».
Cher Wilfrid, ton départ nous affecte, mais il nous fait prendre conscience de la chance que nous avons eu de te connaitre et d’être témoin de ton engagement indéfectible au plan religieux et spirituel. Merci Wilfrid. Tu vis maintenant le « centuple » promis par le Seigneur. Repose en paix.

Étant donné la situation sanitaire actuelle, les funérailles seront célébrées à une date ultérieure lorsque les conditions seront plus favorables.

TÉLÉCHARGER L’AVIS DE DÉCÈS EN PDF