AVIS DE DÉCÈS : F. ROBERT CHAGNON, fms 1930-2021

Le frère Provincial de la Province du Canada et la communauté de la Résidence du Mont Champagnat à Château-Richer ont le regret de vous informer du décès de Frère ROBERT CHAGNON (Frère Georges-Louis).

Il est décédé à l’hôpital Saint-Augustin de Québec, samedi le 23 janvier 2021 à l’âge de 90 ans et 7 mois, dans sa 70e année de vie religieuse.

« Petit de taille, mais grand de cœur » : tel était notre frère Robert. Natif de Waterloo, c’est là qu’il a connu la communauté et l’idéal proposé par Marcellin Champagnat : « Faire connaître et aimer Jésus-Christ ». Il a commencé à le réaliser dans le service de l’enseignement durant plus de vingt ans dans diverses écoles, mais plus particulièrement au Juvénat Champagnat de Rock Forest. Outre son travail professionnel, Robert était l’homme attentif au bien-être et à la bonne marche de la communauté.

En 1974, il est décidé de fermer le Juvénat de Rock Forest pour l’intégrer au Juvénat St-Joseph qui allait devenir l’ÉSMC. En même temps, la communauté accepte de transformer et d’agrandir le Domaine Bruyère pour y accueillir des groupes, spécialement de pastorale et de formation. C’est alors que l’on confie la responsabilité du « Domaine » au frère Robert : il a pris cette responsabilité à cœur, en faisant sa forme d’apostolat mariste. On peut affirmer que, jusqu’en 2010 – année où le Domaine a été appelé à une autre vocation – Robert n’a pas connu beaucoup de « fins de semaine » à lui!… Du vendredi au dimanche, c’était l’accueil des groupes de ressourcement, ce qui impliquait présence durant leur séjour et, au cours de la semaine, l’entretien, l’aménagement et la préparation des lieux pour recevoir un nouveau groupe la semaine suivante… Que d’heures passées à approprier, à rafraîchir, à améliorer maison et terrain pour un meilleur accueil!

Mais son implication dans le milieu ibervillois a dépassé ce service communautaire. Au milieu de ses multiples occupations, il a trouvé du temps pour s’impliquer dans des organismes régionaux, plus spécialement à la Croix Rouge et à Héma-Québec : il fut, pendant plusieurs années, président des cliniques de donneurs de sang de la région. Et il trouvait encore du temps pour aider des groupes de bénévoles à l’accueil et à l’aide aux familles d’immigrants qui s’installaient dans la région.

Homme de peu de mots, Robert restera pour nous l’homme de l’accueil, et son sourire sera sa façon de nous redire : « Bienvenue! Je vous attendais… »

Étant donné la situation sanitaire actuelle, les funérailles seront célébrées à une date ultérieure lorsque les conditions seront plus favorables.

TÉLÉCHARGER L’AVIS DE DÉCÈS EN PDF