AVIS DE DÉCÈS : F. THADDÉE CROTEAU, fms 1936-2021

Le frère Provincial de la Province du Canada et la communauté de la Résidence du Mont Champagnat à Château-Richer ont le regret de vous informer du décès de Frère THADDÉE CROTEAU (Frère Henri-Norbert).

Il est décédé à Québec au Centre de soins Hôtel Concorde le dimanche, 24 janvier 2021 à l’âge de 84 ans et 8 mois, et dans sa 65e année de vie religieuse.

Dans cette semaine hors norme, notre frère Thaddée sera le 5e à succomber aux assauts de la COVID-19 : son système respiratoire, hypothéqué depuis des années, n’aura pas pu résister à l’assaut de la pandémie. Il laisse cependant le souvenir d’un homme discret, au sourire accueillant et à l’analyse fine et mesurée.

Thaddée est né à St-Fortunat, petite municipalité des Cantons de l’Est, aujourd’hui de la région Chaudière-Appalaches, dans une famille de 10 enfants. C’est en 1956 qu’il s’engagea dans la communauté mariste qu’il servit dignement durant 65 ans. Lorsque l’on regarde son curriculum vitae, on peut distinguer trois phases : 20 ans dans le monde de l’éducation, 15 ans dans le monde de la rééducation et 10 dans le monde missionnaire. C’est dire sa polyvalence et sa capacité d’adaptation. En effet, après plusieurs années d’enseignement, Thaddée entreprit une spécialisation en travail social, conscient que ces jeunes, souvent hypothéqués, étaient des « pauvres » vers qui le Christ nous envoie. Sa personnalité le préparait à ce style d’apostolat : homme discret, attentif, il savait écouter et proposer sans jamais imposer. Puis, un jour, alors que sa santé semblait lui imposer une retraite anticipée, il accepta de rejoindre l’équipe missionnaire d’Haïti. Au départ, il se demandait bien ce qu’il allait y faire!… Et pourtant! Sa préparation et sa qualité de présence ont été des atouts précieux dans le milieu de formation, de sorte qu’on le retrouve bientôt impliqué à plein temps au postulat, première étape de formation pour des jeunes haïtiens aspirant à la vie mariste.

Mais la faiblesse pulmonaire dont il souffrait depuis des années l’obligea à une retraite définitive en 2005, à Iberville d’abord, puis à l’étage des soins au Mont Champagnat. Thaddée était un homme discret : il ne parlait pas beaucoup mais il savait communiquer par son sourire et l’attention qu’il portait aux personnes. Même si son état de santé et sa dépendance à l’oxygène l’obligeaient à un certain isolement, il a su garder cette simplicité et sa capacité d’accueil et d’écoute jusqu’à la fin. Aussi laisse-t-il le souvenir d’un religieux convaincu et d’un confrère avec qui il a fait bon vivre.

Étant donné la situation sanitaire actuelle, les funérailles seront célébrées à une date ultérieure lorsque les conditions seront plus favorables.

TÉLÉCHARGER L’AVIS DE DÉCÈS EN PDF