AVIS DE DÉCÈS : F. PAUL-ÉMILE JUTRAS, fms 1930-2021

Le frère Provincial de la Province du Canada et la communauté de la Résidence du Mont Champagnat à Château-Richer ont le regret de vous informer du décès de Frère PAUL-ÉMILE JUTRAS (Frère Paul-Léonida).

Il est décédé à Québec, samedi le 13 mars 2021, à l’âge de 90 ans et 11 mois, dans sa 72e année de vie religieuse.

Il était d’apparence frêle et de santé délicate… Qui aurait pu prédire que notre confrère Paul-Émile franchirait la barre des quatre-vingt-dix ans? Et pourtant! Conscient de ses limites, il a su doser ses forces et adopter un rythme de vie qui lui a permis de rendre de multiples services fort appréciés dans différents domaines.
Après deux années d’École Normale, Paul-Émile fut nommé cuisinier durant un an à l’infirmerie : cette année allait être comme le prélude de nombreuses autres dans ce service! Puis suivent quatre années d’enseignement à l’école St-Louis-Marie de Dorval : cette expérience lui fit probablement prendre conscience qu’une autre sphère d’apostolat lui conviendrait mieux. C’est alors, en 1956, qu’il entreprit un long service de 21 ans (1956-1977) comme infirmier, service réparti en trois blocs de sept ans : Iberville – Laval – Iberville. À l’époque, être adjoint ou responsable de l’infirmerie provinciale à Iberville n’était pas un « job » de tout repos : la Province comptait plus de 300 frères, répartis dans toutes les tranches d’âge et il n’y avait pas l’organisation des soins de santé d’aujourd’hui… c’était du plein temps et les « vacances » étaient rares. Sans guère de préparation, mais accompagné par des infirmiers chevronnés (FF. Paul-Alexis et Joseph-Arthur), Paul-Émile acquit une expérience qui lui a permis de rendre de bons services jusqu’à ce qu’une organisation plus professionnelle de l’infirmerie prenne la relève.
Après ces 21 années auprès des malades, Paul-Émile se retrouve à la Librairie St-Antoine, à St-Hyacinthe, au service de la clientèle, spécialement dans le département de l’encadrement : il y fera deux stages totalisant 15 ans, entrecoupés par 4 ans de travail à l’Institut d’ophtalmologie Brenda Stratfford, à Les Cayes, hôpital réputé dans tout Haïti et financé par un mécène canadien d’Alberta. Cet Institut était une étape pour les frères de la Grande Anse lors de leurs déplacements vers la capitale : durant ces années, Paul-Émile appréciait la visite des confrères qui s’y arrêtaient pour couper le long voyage. De retour au pays, on le retrouvera dans plusieurs communautés où il s’impliquera beaucoup dans des services communautaires, l’animation et le chant liturgiques, car il possédait de belles qualités dans ces domaines. Il prendra une retraite définitive à Iberville en 2006, restant toujours actif pour de menus services dans la communauté.
En 2018, son état de santé commença à décliner : il dut se résigner à rejoindre l’étage des soins au Foyer Champagnat de Château-Richer où il put bénéficier des services qu’il avait tant prodigués aux confrères. Mais son état empirant, il fut transféré à l’hôpital Robert-Giffard de Québec où il s’éteignit après quelques jours, samedi, le 13 mars.

Paul-Émile laisse parmi nous le souvenir d’un confrère dévoué et attentif aux détails dans toutes les communautés où il a servi. « Puisque tu as été fidèle dans les petites choses, entre dans la joie de ton Maître… ».

Étant donné la situation sanitaire actuelle, les funérailles seront célébrées à une date ultérieure lorsque les conditions seront plus favorables.

TÉLÉCHARGER L’AVIS DE DÉCÈS EN PDF