FOURVIÈRE : « LA RÉVOLUTION DE LA TENDRESSE »

Le Supérieur général, le Frère Emili, nous rappelle que le 23 juillet prochain, date anniversaire de la promesse de Fourvière, nous pouvons aussi renouveler dans notre cœur l’engagement d’être le visage marial de l’Église, par la promotion de communautés vivantes et ouvertes, profondément “samaritaines”, accueillant ainsi l’invitation de cette année jubilaire à être miséricordieux comme le Père. Les premiers maristes ont aussi rêvé d’une Église au visage marial, c’est-à-dire maternelle, miséricordieuse. Ils désiraient aussi faire du monde entier une oasis de miséricorde. Peut-être pourrions-nous dire qu’ils se sont engagés à mettre en marche une « révolution de la tendresse »

TÉLÉCHARGEZ LE PDF