Samedi le 6 octobre : Jubilaires 2018 – Souvenirs de la célébration

Hommage du frère Réal Cloutier aux jubilaires:

Frère Wilfrid Breton 75

Le cher frère Wilfrid est âgé, mais il n’est pas ‘un vieux ‘!
Il est un frère ancien et un sage!
Durant toute sa vie, il a été en état de service entièrement donné et dévoué.
75 années de vie comme mariste dont 47 en Afrique où il contribua largement au maintien et au développement du District Malawi-Zambie presque toujours dans des fonctions de responsabilités : formation des aspirants maristes, direction des juvénistes et des postulants, maître des novices, Supérieur du district en deux occasions, etc.
Aujourd’hui, il est la mémoire vivante de la petite histoire de notre mission en Afrique qu’il sait nous perpétuer par ses écrits.
À son retour au Québec en 2002, il accepte de prendre la responsabilité des frères de l’infirmerie.
De plus, grâce à sa délicatesse et à sa qualité d’attention aux personnes, il continue encore aujourd’hui à semer la paix et la sérénité dans notre nouveau milieu de vie. Félicitations frère Wilfrid.

Frère Fernand Rheault 75

Le frère Fernand Rheault a une très belle et longue vie comme Mariste. Tous reconnaissent en lui un homme haut en couleur, toujours dynamique et énergique. C’est encore vrai aujourd’hui à la condition d’y ajouter un bémol! Fernand a été un professeur émérite et extrêmement ingénieux. Ses expériences de physique étaient savamment répétées et il savait créer un effet certain dans la classe. Il a été un assoiffé de connaissance, sa longue liste de diplômes nous le prouve. Il a été un organisateur et un initiateur de projets sans oublier de mentionner son grand intérêt pour l’actualité, les nouvelles nationales et internationales. En somme, il se tient constamment au courant et à l’affut de tout.
Comme religieux, le frère Fernand s’est montré fier de ses convictions religieuses qu’il savait partager aux autres.
Cher frère Rheault, soit félicité! Nous te rendons hommage! Que le Seigneur veille sur toi et te guide sur des chemins sûrs dans la sérénité et dans la joie.

Frère Léopold Duchesne 70

Voilà un confrère qui malgré une longue vie de 70 années de consécration a une courte feuille de route qu’on peut résumer à trois étapes seulement :
– D’abord 9 années d’enseignement au Québec dont 7 à Chicoutimi.
– Ensuite, 50 années d’Afrique presque continues.
– Finalement, 8 années à Château-Richer à l’accompagnement des frères de l’infirmerie.
Ses 50 années en Afrique ont été très riches et variées : enseignement et headmaster en alternance à Mtendere, Likuni, Zomba, au Juniorate et au Marist House et économe.
En plus de ses tâches professionnelles au Collège, Léopold trouvait le moyen de s’impliquer dans des groupes de partage avec les gens de la communauté chrétienne.
Aussitôt entré au pays, le frère Léopold accepte de prendre la responsabilité du Foyer Marcellin Champagnat de Château-Richer.
Que dire de plus?
Il est beaucoup plus que son parcours professionnel. Il est un confrère charmant et particulièrement attentif aux personnes de son entourage immédiat. Il est un religieux attentif aux appels de Dieu dans le quotidien, il est un homme de prière.
Nos hommages et notre gratitude pour vos 70 années qui nous ont édifiés et inspirés. FÉLICITATIONS.

Frère Jean-Charles Ferland 70

Tentons de résumer une aussi longue carrière en quelques lignes :
– Professeur au secondaire à Chicoutimi pendant 14 ans.
– Professeur de chimie au Campus Notre-Dame de Foy au niveau collégial.
– Un premier séjour de 5 ans au Malawi suivi d’un autre séjour de 10 ans.
– 19 ans à la communauté des Braves avec une implication exceptionnelle en solidarité au Café-rencontre du quartier Saint-Roch et à Lauberivière avec les itinérants.
Le frère Jean-Charles nous donne l’impression qu’il a oublié de prendre sa retraite. Malgré ses 88 ans, il demeure à l’affut de tout ce qui se présente. Il sème la joie par son humour et ses histoires toujours drôles.
Nous reconnaissons chez lui un travailleur infatigable avec un cœur ouvert et sensible à la misère humaine. Jean-Charles est aussi un religieux soucieux de sa vie spirituelle qu’il nourrit quotidiennement et un cordon-bleu surtout lors des repas du week-end. Que le Seigneur par Marie comble ton cœur en ce jour de fête.

Frère Ambroise Fillion 70

Cher Ambroise. De tes 70 années vécues comme religieux chez les Maristes, nous retiendrons quelques moments importants :
– D’abord professeur pendant 20 ans dans 9 établissements différents. C’était la mode du temps.
– Suivra pendant 17 ans, une présence presque continue au Foyer Jeunesse de Saint-Prime tout en étant résident à Saint-Félicien et ensuite à Normandin.
– Suivra ensuite un autre stage d’une quinzaine d’années à Valcartier comme responsable entre autres de l’accueil des groupes à la Villa Saint-Léon.
Partout, nous avons reconnu le même frère Ambroise : un peu taquin, toujours affable avec son sourire légendaire. Son sens de l’accueil et la qualité de ses contacts humains ont toujours un pouvoir d’attraction et de fraternité.
Pourtant, Ambroise a connu l’épreuve. Celle en particulier de l’accident de tracteur qui a nécessité presque une année d’hospitalisation et de convalescence.
Nous te souhaitons de vivre pleinement l’aujourd’hui avec beaucoup d’atout (?) et surtout en présence du Seigneur que tu sais reconnaître présent dans le quotidien.

Frère Louis-Claude Lavallée 70

Contrairement à plusieurs confrères, le frère Claude n’a fait son nid qu’à deux endroits différents durant sa longue et fructueuse vie.
Pendant 36 ans, il a vécu à Alma comme enseignant et/ou comme supérieur de communauté. C’est là aussi qu’il s’impliqua activement dans le Comité du Hockey mineur de la région en y assurant un rôle important comme secrétaire de l’organisme.
Nous retrouvons son deuxième nid à Chicoutimi-Nord pendant 15 ans pour assurer un grand nombre de services et de responsabilités.
D’humeur égale et d’allure posée, Claude nous révèle être un homme réfléchi et serein. Le travail fait avec minutie et son sens des responsabilités le rendent presque irremplaçable dans les comités et dans l’animation de nos communautés locales. Son amour du beau et l’attention apportée aux autres en font un compagnon estimé de tous.
Que Marie notre Bonne Mère t’apporte paix et sérénité dans cette autre étape de ta longue vie.

Frère Paul-André Lavoie 70

Le frère Paul-André est le globe-trotteur de son groupe. Mais, il n’en fut pas toujours ainsi. Avant son départ pour Makoua au Congo-Brazzville, il enseigna 9 années, surtout à Chicoutimi. C’était en 1950!
Après 5 années de mission à Makoua, les frères durent quitter le pays. C’est en ce moment que la mission mariste du Cameroun à Akono a été fondée.
Toutefois, frère Paul-André œuvra principalement à Saa et demeura au Cameroun pendant 24 ans.
Les autres périples de notre voyageur sont :
– Naïrobi comme bibliothécaire.
– Paris comme intendant de la communauté d’accueil de la Rue Dareau.
– Québec comme l’un des responsables de CSI (Collaboration Santé Internationale) par l’envoi de matériel en pays de mission.
– Et Château-Richer pour la promotion et la mise en valeur du Patrimoine par des expositions.
Quel beau parcours de vie vous avez eu frère Paul-André. Vous avez été un organisateur, un fonceur, un conférencier, un éducateur et un amoureux de Champagnat et de la Vierge qu’il affectionna particulièrement. Finalement, cet homme d’envergure est rejoint par la maladie qui limite considérablement sa capacité de communication.
Le Seigneur vous a donné 10 talents. Bravo et félicitations pour les avoir faits fructifiés et mis au service de la communauté et de l’Église.

Frère Gabriel Bolduc 60

Nos hommages et notre reconnaissance au frère Gabriel Bolduc communément appelé Frère Gaby. Ce bout d’homme d’une grande simplicité a un grand cœur et un dévouement exemplaire.
On peut retracer 4 étapes de son parcours professionnel :
Onze années d’enseignement au Québec avant de s’envoler pour le Cameroun pendant 7 ans en deux périodes différentes. Suivra ensuite quatorze années comme secrétaire provincial à Château-Richer et à Drummondville pour finalement seconder le frère Gaston Robert pendant 7 années ici même en notre résidence.
Félicitations Gaby. Nous sommes reconnaissants pour ta belle implication dans notre communauté de Château-Richer depuis une dizaine d’années. Tu sais voir les besoins et y répondre dans la discrétion et avec fidélité. Que le Seigneur comble ton cœur pour plusieurs années encore.

Frère Arthur Côté 60

Le frère Arthur est un pur bleuet du lac Saint-Jean. On s’entend tous pour dire que ces bleuets sauvages sont les meilleurs! Arthur a su garder des liens étroits et amicaux avec sa terre d’origine et avec sa famille de Saint-Thomas Didyme. Sa mission chez les Maristes peut se résumer en 5 étapes :
1. Professeur à Dominique Racine pendant 6 ans.
2. On le réclame ensuite au Juvénat de Desbiens comme surveillant et comme Directeur. Il fermera le Juvénat au Foyer St-Prime en 1973.
3. Suivront ensuite 25 années fructueuses à la Polyvalente de Normandin comme professeur de catéchèse en Sec. V. Ses élèves en gardent encore aujourd’hui de très bons souvenirs.
4. Il séjournera à La Baie pendant 9 ans comme retraité actif.
5. Finalement, à Château-Richer, il poursuivra ses services par des travaux de déneigement et de tondeuse sans oublier son amour de la photo!
À cette carrière bien remplie, il faut ajouter son amour de la nature et de la chasse. Ces moments vécus dans le silence en contact avec le Créateur nourrissent son intériorité et sa vie de foi. Nos hommages, cher Arthur.

Frère Réginald D’Auteuil 60

Sur la feuille de route du frère Réginald, on n’y retrouve que très peu d’écrits. Réginald est davantage un homme proche de la nature, des grands espaces, du silence et je dirais même de l’intériorité et de la solitude. Sa vie au cœur de la cité est faite de simplicité, de relations franches et amicales avec le monde de la périphérie des centres-ville.
Revenons à ces premières années de vie active.
Réginald a été à Beauceville et à Cap-Rouge pendant une douzaine d’années comme professeur d’éducation physique. Il a découvert sa vraie carrière en se spécialisant en éducation physique auprès de la clientèle du 3e et même du 4e âge pendant près d’une trentaine d’années. Avec ses élèves d’un âge certain, Réginald s’est révélé comme véritable éducateur. Il savait s’émerveiller avec eux et ainsi leur inspirer confiance et enthousiasme. Les efforts de dépassement étaient acceptés et même souhaités puisqu’ils créaient un bien-être physique et psychologique non compétitif. Merci pour ce que tu as été et pour ce que tu as accompli aussi, été après été comme bénévole à notre propriété de Valcartier. Bravo et félicitations Réginald.

Frère Jean-Baptiste Néron 60

Natif du lac Saint-Jean à Saint-André, Jean-Baptiste a eu une belle carrière comme enseignant principalement à Chicoutimi. Il s’est spécialisé dans l’enseignement auprès des élèves au parcours allégé. Avec son flegme légendaire, il savait accueillir ses élèves et bien gérer sa classe avec fermeté certes, mais surtout avec compassion et beaucoup d’amour. De plus, Jean-Baptiste, homme à tout faire, consacrait beaucoup de temps et d’énergie à l’entretien des chalets des camps du Corbeau et du Gamelin. Il connaissait la forêt par cœur.
Une maladie subite et inattendue viendra mettre fin à sa carrière d’enseignant en 1989. Après une longue convalescence, le frère Jean-Baptiste s’intéressa au jardinage lors de son séjour à Desbiens et à LaBaie.
Enfin, en 2008, il viendra rejoindre la communauté de Château-Richer.
Nous voulons te redire, cher Jean-Baptiste, notre affection et nos meilleurs vœux.

Frère Jacques Bélisle 50

Ne cherchez pas dans la fiche de nomination du frère Jacques Bélisle quatre ou cinq milieux différents où il exerça sa profession et sa mission comme éducateur. On n’en retrouve qu’un seul et c’est Iberville. En effet, de 1972 à 2018, à l’exception de trois années d’études à Sherbrooke et de quelques années à Paradis, Jacques a établi sa ‘cache’ à Iberville avec des absences de quelques semaines à l’automne!
Jacques est identifié à l’ÉSMC d’Iberville où il a été professeur, maître de salle, supérieur de communauté, mais surtout Principal d’école pendant 26 ans! Beau temps, mauvais temps et très tôt le matin, Jacques, après son temps de prière et son petit déjeuner pris à la sauvette, se rend au bureau pour recevoir tous les téléphones dont les absences de professeurs à remplacer ou les tempêtes à annoncer.
Jacques est un homme de décision. Après avoir pris connaissance de la problématique et analysé la situation, il se met rapidement en mode exécution. Avec lui, pas de bavardage inutile. Jacques est un bon gestionnaire et un homme de vision et de planification. Sa longue expérience nous servira ici pour gérer et planifier le ‘nouveau commencement’ du Mont Champagnat. Félicitations pour tes 50 ans de fidélité et de service.

 

Réal Cloutier
6 octobre 2018

 


Vidéo de la célébration


Photos souvenir en mode vidéo

 


Lien vers photos souvenir en mode manuel

Jubilaires Château-Richer

Lien vers la page web de la célébration sur le site web des Maristes du Canada:

Jubilés de vie religieuse – Château Richer